Passer au contenu principal Structure du Website Plan du site
Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de navigation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à son utilisation. Pour en savoir plus sur les cookies, consultez notre politique de cookies.

Éditer
Photographie de l'intérieur du Train Réel

Collection du Musée National des Chemins de Fer

Photographie de l'intérieur du Bâtiment 20

La collection du Musée national des chemins de fer comprend un ensemble divers de pièces associées au thème ferroviaire, allant du matériel roulant (locomotives, voitures, wagons, entre autres) à un ensemble diversifié d’objets associés.

La diversité associée à la qualité et à la quantité d’objets (près de 36 000), ainsi que leurs dimensions, rendent ce Musée unique dans le paysage national.

La collection comprend les catégories suivantes:

  • MATÉRIEL ROULANT
  • VOIE ET CATÉNAIRE
  • ATELIER
  • COMMUNICATION
  • INFORMATION ET SIGNALISATION
  • GARE ET BUREAU
  • TARIFS ET BILLETTERIE
  • PROTECTION ET SECURITÉ
  • RESTAURATION
  • SANTÉ
  • ARCHIVE DOCUMENTAIRES

Collection en ligne

Découvrez des objets, des histoires, des souvenirs et bien plus dans notre collection en ligne.

Ignorer la vidéo YouTube

Vidéo de la restauration du Train Réel

Conservation et Restauration du Train Royal

Vidéo de la restauration du Train Présidentiel

Conservation et Restauration du Train Présidentiel

Vidéo de l'inauguration du Train Présidentiel après restauration

Inauguration du Train Présidentiel Portugais

Patrimoine Bâti

En plus de la collection de biens mobiliers, le Musée se distingue également par son patrimoine bâti, notamment les différents édifices historiques faisant partie du premier complexe ferroviaire d’Entroncamento et qui accueillent actuellement l’exposition.

C’est le cas des anciens Entrepôts sociaux (une partie des services sociaux alors mis à la disposition des employés de la Compagnie), de la Rotonde des Locomotives (qui a conservé le plateau tournant original daté de 1911), des anciens Ateliers vapeur, dans lesquels la maintenance du matériel roulant était effectuée et qui a fonctionné pendant plus de 100 ans, ou encore de la Centrale électrique, construite dans les années 1920, un exemplaire notable et unique au Portugal.

Glossaire

A

  • Ateliers ferroviaires – installations spéciales associées aux réseaux ferroviaires destinés à la maintenance, la réparation ou la construction de matériel roulant ou la préparation du matériel lié aux voies et aux ouvrages (forges, fonderies et ateliers métallo-mécanique, unités de sciage et de créosote).

B

  • Ballast – équipement de granulométrie sélectionnée, destiné à soutenir et à encastrer les traverses, à répartir les charges transmises par les traverses à la plate-forme, à conférer de l’élasticité à la voie et à faciliter le drainage.
  • Bascule – balance pour peser les véhicules ferroviaires, insérée dans la voie ferrée et dont le mécanisme de pesage est installé dans une fosse créée à cet effet sous l’équipement de la voie.
  • Billettique – ensemble complexe d’opérations qui comprennent l’émission d’un billet, sa validation et son contrôle, ainsi que le traitement nécessaire à des fins de gestion et de statistiques.
  • Bogie – structure mécanique constituée de deux axes de roulement (ou plus) et d’un système d’amortissement qui relie la carrosserie du véhicule au rail. Cette structure dispose d’une liberté de mouvement, de sorte que les roues peuvent tourner ou suivre une trajectoire avec un minimum d’effort et de friction.

C

  • Cabine de conduite – espace réservé au conducteur dans l’unité motrice.
  • Caténaire – ligne aérienne composée d’un ou plusieurs fils de contact et un ou plusieurs conducteurs longitudinaux qui, les supportant mécaniquement, ont également pour fonction le transport de l’énergie électrique.
  • Chemin de fer – chemin construit par des lignes équipées de rails en fer placés en parallèle (et d’autres éléments de construction) sur lesquels roulent des trains et véhicules similaires.
  • Communication – se réfère aux différents processus de communication, qu’ils soient télégraphiques, téléphoniques, acoustiques ou électriques, utilisés dans les différents réseaux ferroviaires, destinés à la régulation de la circulation des trains et à fournir des informations aux passagers.
  • Conducteur – agent qualifié pour conduire toute unité motrice.

D

  • Dépot des machines – installation destinée au garage, à la maintenance et à l’assistance routinière du véhicule. Entrepôt ou dépôt. Chaque locomotive ou véhicule de traction est normalement affecté à un dépôt.

E

  • Écartement des rails – également désigné largeur de voie. Distance entre les faces internes des têtes des rails d’une voie simple, mesurant 15 mm (cette mesure varie d’un pays à l’autre) sous la table de roulement et à l’équerre par rapport aux rails.

G

  • Gare – lieu d’arrêt du trafic ferroviaire. Ensemble de locaux fixes, avec toutes les installations nécessaires aux services généraux. Elles ont des désignations spéciales, en fonction de leur situation locale, du service qu’elles fournissent et de l’usage auquel elles sont destinées. Endroit où peuvent être effectuées les opérations relatives à la réception, la formation et l’expédition des trains.

L

  • Locomotive – véhicule de traction. Il peut être alimenté par la vapeur, le diesel ou l’électricité. La locomotive peut tracter des véhicules de ligne, de manœuvre, de marchandises et de passagers.

M

  • Matériel roulant – désignation générale attribuée à l’ensemble des véhicules ferroviaires, notamment : automotrice, voiture, draisine, locomotive, quadricycle, wagon.

O

  • Ouvrage d'art – définition générique des ponts, viaducs, passage à niveau et tunnels.

P

  • Passage à niveau – croisement de voies publiques ou privées avec des voies ferrées. Aussi appelé « Passage nivelé » ou tout simplement PN.
  • Plateau tournant – installation qui permet, en tournant autour d’un axe, d’acheminer les véhicules d’une ligne vers différentes lignes de stationnement disposées de façon radiale. Également appelé « rond-point des locomotives ».
  • Plate-forme – quai d’embarquement et de descente de passagers ou de marchandises.

R

  • Rail – profilé en acier laminé. Composant de la superstructure de la voie, qui reçoit les charges du matériel roulant, le guidant le long du chemin de fer.
  • Rouler – identique à circuler.

S

  • Signal – système utilisé par les agents des gares, des voies et des trains, en tant que moyen de transmission d’indications conventionnelles, optiques ou acoustiques, concernant la sécurité, la circulation et la manœuvre des véhicules ferroviaires.
  • Signalisation – ensemble d’équipements techniques, d’organisation et de règlements destinés à garantir la sécurité et l’efficacité du trafic ferroviaire.

T

  • Train – ensemble de véhicules remorqués ou entraînés par une ou plusieurs unités motrices ; ensemble d’unités motrices ou unité motrice isolée, qui effectue un parcours déterminé selon une marche préalablement établie entre deux points. Le terme « train » est aussi parfois remplacé par le terme générique de « circulation ».
  • Traverse – élément placé transversalement à la voie qui relie le rail au ballast. La roue agit sur le rail, lui transmettant des contraintes élevées ; la traverse reçoit ces contraintes et les transmet, dégradées, à la couche de ballast, de manière à ce qu’elles soient compatibles avec sa capacité de résistance et de déformation.

V

  • Voie étroite – voie où l’écartement des rails est de 1 mètre. Également appelé voie métrique.
  • Voie ferrée – ensemble d’éléments servant de base pour soutenir et acheminer les trains. Aussi appelé « chemins de fer ».
  • Voie large – une voie dite large ou normale a un écartement de 1668 mm dans la péninsule ibérique. La voie large européenne a un écartement de 1435 mm.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité dans votre email